Mes compagnons à 4 pattes



Voici mes 4 compagnons à moi qui partagent ma vie :

Sultan

Je l’ai adopté à l’âge de 2 mois environ, il a été trouvé dans une poubelle et déposé à la clinique vétérinaire où je travaillais. Il a aujourd’hui 6 ans. Son caractère : assez indépendant, joueur, et câlin quand Mr a décidé !

Minette

Je l’ai récupéré à l’âge de 7 ans après le décès de son maître. Son caractère : très affectueuse, voleuse, mais tellement adorable qu’on lui laisse tout passer ! elle a aujourd’hui hui 13 ans. !

Saïan

Adopté en février 2012, nos regards se sont croisés à la SPA de Vaux le Pénil. Vous trouverez ci-dessous une partie de son texte et son histoire, rien de plus à ajouter (si ce n’est de l’aimer….) : « Moi c’est Sayan, J’ai beau me répéter : « Marche à ta cadence Sayan, le style on s’en balance ! » je laisse toutefois inexorablement derrière moi les traces de mon manque d’équilibre comme autant de caresses et d’affection perdues. En effet, les séquelles neurologiques dues à une maladie de carré contractée quand je n’étais encore qu’un chiot sont les responsables de tout un lot d’amour injustement confisqué. Ma souffrance, vous ne la verrez pas à travers un rictus de douleur lorsque je me déplace ou dans un quelconque complexe dû à ma démarche chaloupée. Pourquoi, mon allure singulière devrait-elle être l’éponge qui efface toutes mes qualités sur le tableau noir ? Je suis jeune, je n’ai qu’un an et demi, et j’ai encore en poche un bon paquet de craies pour écrire mon avenir. Je dois pouvoir faire oublier cette « petite faute d’orthographe » qu’est mon style « peu ordinaire » dans le cœur d’une famille. En effet, pour peu que l’on prenne la peine de regarder ma bouille d’éternel bébé au regard interrogatif, on s’apercevra très vite que je suis la joie de vivre personnifiée, que je m’entends avec tout le monde même les chiens les plus « grincheux », que j’adore les enfants, les adultes, les autres animaux … et bien plus de choses encore! Mon rêve ressemble à une ballade où je mettrais mes pattes à côté des traces des chaussures de mon maître et où celui-ci me dirait : « Marche, cours … Sayan et ne t’inquiète pas, chez nous le style on s’en balance ! »

darwinDarwin

Le petit dernier de la famille : Trouvé dans la rue et déposé à la clinique en juillet 2016, je t’ai amené chez moi pour le week end car tu étais malade, et tu n’es plus jamais reparti ! Ce n’était pas prévu mais j’ai craqué pour toi ! (un coup de cœur ne s’explique pas !!) Son caractère : indépendant, peureux, exclusif dans ses câlins car je suis la seule à en profiter… (Au plus grand désespoir des enfants de la maison !)